jeudi 13 avril 2017

La naissance de Josh... "Un accouchement de rêve"

Un bébé qui arrive plus tôt qu'on aurait pu croire (39sa+2) mais sereinement, ses frères étaient nés a 40sa+4 et 40sa+2.

Jeudi matin, après encore une nuit rude comme le sont les dernières ces temps-ci, je note une bonne première contraction à 4h45 puis me recouche, mais une deuxième survient​ à 5h30 avec fissure de la poche des eaux. Je réveille Hervé, et ca continue, toutes les 15 puis 10 minutes. Connaissant la rapidité de mes précédents accouchements, je dit a Hervé qu'il faut partir pour la mater vers 6h15. On s'est mit en route pour l'hôpital à 6h30, arrivés à 7h sur place.

Je vais aux urgences où les sages-femmes me reçoivent, je suis dilaté de 2.. et elles me demandent que type d'accouchement je "souhaite". Je leur indique qu'à priori naturel soit "non médicalisé" mais qu'au cas où je signerait bien le papier pour la péri si besoin. Au final ça doit bien les arranger car ici c'est férié jeudi, vendredi et lundi, autant dire que les équipes médicales sont au minimum et je n'ai jamais vu le papier.

Elle me pose le monitoring mais je ne tiens pas assise dans leur fauteuil et voyant que ça travaille beaucoup, me laisse accès à la salle d'accouchement. C'est là qu'Hervé me montre qu'en pus du lit, ils ont une baignoire pour donner naissance et un autre espèce de hammac assis, tout ça avec des lumières tamisées, super zen. Je demande donc à la sage femme si je pourrai utiliser la baignoire qui est connu pour aider pour les contractions, faciliter le travail de la maman et l'arrivée de bébé en douceur en milieu aquatique. Elle me dit que si le monitoring de bébé est bon, elle me fera couler le bain sans souci.

L'avantage c'est que le monitoring aussi est prévu pour, tout sans fil. Bébé va bien donc elle lance le bain. Pour moi ca dure une éternité, je m'allonge, m'assois, debout contre Hervé pour passer chaque contraction qui sont de moins en moins tenables, jusqu'au moment où je dis a Hervé que ce n'est plus possible que je veux la péri. Sachant que je n'ai pas signé de décharge et qu'il faudrait un anesthésiste, c'est juste impossible mais je lui dit d'appeler la sage-femme, je ne tiens plus sur mes jambes, ni assise, ni debout, l'impression que je vais tomber dans les pommes de par la douleur. Lui me dit qu'à ce stade c'est trop tard... Tant pis pour lui, je lui brois la main pour partager l'intensité de chacune des contractions, et demande à rentrer dans le bain car après je n'en serai plus capable.

Une fois dans l'eau, c'est autre chose, la chaleur, le contact de l'eau, c'est réconfortant même si les contractions vont crescendos, d'ailleurs une paire de contractions seulement et c'est déjà le travail qui commence, bébé sort en 3 poussées, les 2 sages-femmes sont de chaque côté de la baignoire et Hervé à ma droite, en spectateurs. Ce n'est qu'une fois que bébé est sorti complètement de lui-même, à son rythme, qu'elle le prend et me le pause sur le ventre. Il est 8h10, mais nous resteront encore un bon 15 minutes au chaud dans l'eau, puis elle convainc Hervé de couper le cordon. Ensuite on passe sur le lit, toujours en salle d'accouchement, en peau à peau avec bébé pendant une bonne heure.

Ce n'est qu'une fois remontés dans la chambre que les infirmiers - docteurs passent prendre les mesures.

Josh est né ce matin a 8h10, 52cm pour 3,620kg.

2 commentaires:

  1. C'est vrai que c'était un accouchement de rêve, tu m'as donné l'envie de relire la naissance d,Alex qui était pour le moins olé olé ☺

    RépondreSupprimer
  2. Félicitations pour ce beau bébé !. Bisous à vous tous !. Paloma

    RépondreSupprimer